Prise en charge et traitement de la vessie neurogène | Hollister FR

Déclaration de Hollister Inc - COVID-19 et mise à jour de la chaîne d'approvisionnement En savoir plus

Prise en charge et traitement de la vessie neurogène

Il existe plusieurs options pour la prise en charge et le traitement de la vessie neurogène. Découvrez les options les plus couramment prescrites.

Managing and Treating the Neurogenic Bladder

Renseignez-vous sur les options de traitement pour la vessie neurogène.

Si vous avez reçu un diagnostic de vessie neurogène, la prochaine étape consiste pour vous et votre équipe médicale à établir un plan pour la prise en charge et le traitement de la maladie. Chaque vessie neurogène est unique, il n'existe donc pas de plan de traitement unique. Une fois la nature exacte de votre maladie diagnostiquée et toutes les options chirurgicales discutées et écartées par votre médecin, l'étape suivante consiste à apprendre comment traiter et gérer la vessie neurogène. 

Objectifs du traitement et de la prise en charge

Si vous souffrez de symptômes de dysfonction de la vessie neurogène, votre équipe médicale travaillera à l'élaboration d'un plan qui pourrait réduire, voire éliminer ces problèmes. D'autres objectifs pourraient inclure la prévention des infections du tractus urinaire et d'autres problèmes liés à la vessie. Enfin, votre plan doit être compatible avec votre mode de vie.

Un plan de traitement et de prise en charge de la vessie neurogène comprend en général trois éléments : 

1. Médicaments 

Les personnes atteintes de vessie neurogène bénéficient souvent d'un ou de plusieurs médicaments qui aident leur vessie à stocker l'urine plus efficacement, ou qui aident la vessie et les sphincters à mieux fonctionner. 

  • Les anticholinergiques sont des médicaments qui peuvent diminuer les spasmes de la vessie et aider à réduire l'incontinence urinaire. Ce médicament est disponible sous forme de pilules et de patchs. 
  • Les injections de toxine botulinique (Botox) peuvent soulager les symptômes d'hyperactivité vésicale. Le médecin injectera ce médicament dans la vessie ou les sphincters urinaires.
  • Il existe d'autres médicaments. Demandez à votre professionnel de santé quels médicaments pourraient vous convenir le mieux.


2. Apport en liquide

Nous devons tous boire suffisamment de liquide pour favoriser une fonction rénale saine. La quantité et le type de liquides que vous devriez boire dépendent de votre situation particulière et du type de problèmes vésicaux que vous avez. 

Si votre vessie a tendance à se vider fréquemment ou à fuir, il est préférable de limiter votre consommation de boissons contenant de la caféine (c.-à-d. café, thé et boissons gazeuses). La caféine peut augmenter l'activité vésicale, ce qui aggrave vos symptômes. Les boissons alcoolisées peuvent également inciter la vessie à se vider, alors il vaut mieux limiter leur consommation.

Si vous êtes sujet à des infections fréquentes du tractus urinaire, votre professionnel de santé peut vous recommander de boire plus d'eau. Si vous avez des problèmes d'urine la nuit, cessez de boire quelques heures avant d'aller au lit.

Certaines personnes croient que la consommation de jus de canneberge aide à prévenir les infections urinaires, mais cela n'a été démontré par aucune étude clinique. De plus, il est déconseillé d'en boire si vous prenez un anticoagulant Warfarin (parfois désigné par le nom sous lequel il est commercialisé, Coumadine). De plus, discutez avec votre professionnel de santé de tout remède diététique ou à base de plantes que vous envisagez d'utiliser.

3. Sondes 

Une sonde est un petit tube creux inséré dans la vessie pour drainer l'urine lorsque la vessie ne peut pas se vider toute seule. Si la sonde est destinée à rester dans la vessie pendant des heures, des jours ou plus, il s'agit d'une sonde à demeure. Si la sonde est insérée pour drainer la vessie puis retirée, il s'agit d'une sonde pour sondage intermittent.

La collaboration est primordiale dans le traitement neurogène de la vessie

Travaillez en étroite collaboration avec votre équipe médicale pour trouver la façon la plus efficace de gérer et de traiter votre vessie neurogène. Il peut s'agir d'une combinaison d'options thérapeutiques ou simplement d'une sonde. Ensemble, vous pouvez trouver ce qui vous convient le mieux.